MFR de Loudéac

Toute l'actualité

Retour sur le voyage des élèves de secondes agroéquipement et production animale de la MFR de Loudéac
Les élèves de secondes AGEP et CGEA sont partis durant une semaine, du 16 au 19 mai, afin d'effectuer un voyage autour de leurs thématiques propres

Le départ s'est effectué lundi 16 mai,à 9h30 de Loudéac avec un car FERRON et son sympathique chauffeur Daniel.
Quelques heures plus tard, la pause déjeuner avait lieu sous le soleil dans le golfe du Morbihan, au bord de la mer.

Arrivés à la MFR d’Aigrefeuille, nous avons été surpris par sa petite taille toute en longueur, encadrée par des bâtiments et des habitations. Elle est cependant toute neuve et l’internat a été fort appréciée par les jeunes, grâce à ses chambres neuves et spacieuses.
Les douches sont à détecteurs de mouvement. L’électronique est partout avec une caméra dans chaque salle de classe, un détecteur de mouvements devant les sorties et l'extinction automatique des lumières. Une bonne nuit de sommeil, et réveil avec la radio dans les couloirs.
Un petit déjeuner classique (avec croissant le jeudi) en compagnie des élèves de la MFR d'Aigrefeuille présentes avec lesquelles un bon contact a été établi.


Le climat est plus doux : les températures sont bonnes (ou trop haute le premier jour de soleil) mais la météo a viré à la grisaille et à la pluie passagère.

Le programme du voyage s'est ensuite déroulé ainsi :
Tout d’abord, 2 usines de matériels agricoles,avec 2 choix stratégiques différents. BOBCAT de Pontchâteau, racheté en 2007 par les coréens de Doosan, et l’usine THIEVIN à Saint Mars la Jaille.

•    BOBCAT : usine de production de télescopique.
Après une courte présentation en salle, la visite s’est effectuée sous haute sécurité : chaussures de sécurité, lunettes, bouchons anti-bruit et interdiction de prendre des photos.
Les zones de réception matériel, soudure, grenaillage, peinture, assemblage, tests et stockage ont été passées en revue.
La politique est de limiter les zones de travail et donc de recevoir les pièces déjà découpées par les fournisseurs. L’objectif est d’alimenter en continu la chaîne de travail pour assemblage en utilisant des zones intermédiaires (moteur, châssis, flexible…).
240 employés travaillent à la construction de télescopiques pour Massey-Fergusson et eux-mêmes. La filière agricole est un objectif fort depuis 2014.

•    THIEVIN : usine de fabrication de remorques, caissons, plateaux et épandeurs pour le Grand Ouest.
La visite de l’usine s’est effectuée en toute transparence depuis la zone de stockage de la ferraille vers l’atelier de découpe laser, la zone de pliage, les postes de soudure (robotisés ou non), l’assemblage, le grenaillage, la peinture (chauffage de la tôle à 40°C pour aider à la fixation, 2 couches d’apprêt électro magnétisé, chauffage à 50°C puis 2 couches de peinture et cuisson à 90°c) et la zone de stockage.
Tout est fait de A à Z sur le site et la tendance est à la robotisation, 5 fonctionnent en ce moment (le temps de mise en service d’un robot est de l’ordre de 6 mois).
La structure dispose de 160 employés sur deux sites et ils sont fournisseurs de MANITOU.

Le point commun est qu’ils travaillent tous deux uniquement sur commande. Chaque machine qui est produite est déjà commandée et donc prête à être livrée à l’issue des tests.

Pour finir, le vendredi, nous avons visité la CUMA de Saint PHILBERT. Un grand format avec plus de 200 engins, de 500 000 à 1 million d'euros d’investissement par an et 240 adhérents.

Outre les visites, nous avons ont pu bénéficier d'un beau volume d'activités physiques et découverte du milieu avec la sortie "VTT" sur l’île de Challonne, la visite de la ville de Clisson et de Nantes.

Nous aurons pu également profiter d'une soirée détente à Nantes avec le spectacle comique de Matthieu Perchinat dans une salle à taille humaine (40 places). Cette sortie était organisée par Sandrine Bourgaut et effectuée par Nicolas en compagnie de Nadège.

Image Image Image
Image Image Image
Image Image Image
Image Image Image
Image Image Image